Scène conventionnée d’intérêt national
art et création - danse

Edito

Créer

Depuis des mois la France est secouée par une multitude de mouvements sociaux : cheminots, hospitaliers et personnel de santé, enseignants, Gilets jaunes… Certains sont purement revendicatifs et concernent de meilleures conditions de travail, ou de revenus, d’autres sont plus généraux sur les mauvaises conditions de vie mais tous ont en commun un désir de mieux vivre, un besoin de partage des richesses etc. De ces mouvements surgissent parfois des phrases, des mots d’ordres, des slogans, des déclarations, des écritures ici ou là, sur les murs des grandes villes, sur des banderoles éphémères… Des cris douloureux, des écrits réfléchis : «La culture est une arme, armons le peuple»

«La culture est aussi pour nous, c’est nous»…, de nombreux acteurs de la vie culturelle ont souvent été solidaires et ont participé à ces mouvements sociaux, à ces occupations…

Le temps de l’été et des festivals permet aussi les rencontres, les échanges, ils sont lieux de créations et de diffusions. Connaissant ces difficultés de vie, la municipalité de Saint-Etienne-du-Rouvray a toujours été attentive aux besoins et aux désirs des Stéphanais. Depuis 60 ans maintenant, elle offre les moyens pour que tous puissent accéder à ce monde merveilleux de la création, de la découverte, de la réflexion. Au fur et à mesure la ville s’est dotée d’un conservatoire de musique, de trois bibliothèques, de trois centres socioculturels et du Rive Gauche, lieux d’apprentissage, de découverte et de création. Bientôt une médiathèque ouverte sur le monde d’hier, d’aujourd’hui et de demain, sur les nouvelles technologies, accueillera tous ceux qui souhaitent découvrir les richesses insoupçonnées de la culture. «Créer c’est résister. Résister c’est créer», écrivait Stéphane Hessel. Alors l’Homo Sapiens, depuis près de 300 000 ans, pour son évolution d’Homme, pour résister, a inventé, a innové, il a toujours créé, toujours et encore, et encore demain et encore après…

Jérôme Gosselin

Maire adjoint à la culture

L’expérience collective

Scène conventionnée d’intérêt national – Art et création/Danse, c’est l’appellation accordée par le ministre de la Culture au projet Danse en présence porté par le Rive Gauche. En effet, une convention pluriannuelle d’objectifs a été signée entre l’Etat, la Région Normandie, le Département de la Seine-Maritime et la ville de Saint-Etienne-du-Rouvray. Toutes ces collectivités assurent ainsi leur soutien au Rive Gauche pour les quatre prochaines années. Je les remercie pour leur confiance et leur détermination à défendre le spectacle vivant en général et la danse en particulier.

L’histoire du Rive Gauche continue fidèle aux engagements de Robert Labaye, et accompagnée par une équipe qui a su en porter les valeurs et les transmettre.

Le Rive Gauche est la fierté d’une ville, notre fierté et certainement la vôtre.

Parce qu’il est urgent de réfléchir à notre monde, de réagir face à ce qu’on tente de nous imposer, d’être éveillé et de s’ouvrir aux autres, alors le spectacle vivant est essentiel. La vision des créateurs nous permet l’émancipation nécessaire pour y parvenir, elle nous invite à réfléchir sans oublier de nous divertir.

Cette nouvelle saison que vous allez découvrir, nous l’avons voulu variée, festive et engagée.

L’art chorégraphique nous emportera autour du hip-hop poétique et subtil de l’artiste associé Bouba Landrille Tchouda et sa compagnie Malka.

La passionnante et passionnée Maguy Marin certainement nous bousculera.

Le tendre François Veyrunes viendra nous enchanter.

Le jeune collectif ÈS nous transportera.

Et le talentueux Angelin Preljocaj nous émerveillera.

Les mots des poètes nous parviendront grâce aux concerts de Christophe, du groupe rouennais Huit Nuits et du Leprest Symphonique porté par Romain Didier et ses amis accompagnés de l’Orchestre régional de Normandie.

Des mises en scène d’exception nous embarqueront dans les histoires indispensables de Cyrano de Bergerac par la compagnie de la Jeunesse aimable, des Vertige de l’amour par le collectif normand la Cohue, d’une Blanche-Neige revisitée par l’auteure Marie Dilasser et le metteur en scène Michel Raskine ou encore de l’étudiant de Seuls incarné par l’auteur-acteur-metteur en scène-directeur de la Colline-Théâtre National, Wajdi Mouawad. Enfin Maupassant sera à l’honneur grâce à la présence exceptionnelle d’Isabelle Huppert.

Les artistes sont des inventeurs qui nous déplacent également hors des murs de la salle de spectacle, et vous pourrez les découvrir lors de propositions libres d’accès place Jean Prévost, place de l’hôtel de ville, dans l’enceinte de l’université du Madrillet et même dans les allées du cimetière situé en face du théâtre. Nous vous y attendons nombreux.

Enfin la salle d’exposition accueillera les peintres et plasticiens de l’Union des Arts Plastiques et une proposition de la Ville 60 œuvres d’une collection. Vous pourrez visiter notre exposition L’Art au plus près en ouverture de saison. Vous y découvrirez, grâce à des œuvres photographiques touchantes et sensibles, une des faces cachées de l’activité du Rive Gauche.

Vous l’avez compris, c’est bien à des aventures hors du commun que nous vous attendons pour réfléchir ensemble, ressentir et partager en vivant des expériences collectives !

Raphaëlle Girard

Directrice

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×